Le blog 100% naturel

Articles, conseils et astuces beauté bio sont les maitres mots de notre blog 100% naturel. Venez lire et découvrir tous vos sujets préférés !

ACORELLE VOUS ÉCLAIRE SUR LES NANOPARTICULES

29/05/2019

Vous en avez probablement déjà entendu parler, le sujet des nanoparticules est aujourd’hui omniprésent et fait l’objet de nombreuses controverses et interrogations de la part des consommateurs et des médias. Suspectées d’être présentes dans les produits que nous consommons au quotidien, il nous semblait primordial de vous aider à y voir plus clair 

Alors les nanoparticules, de quoi parle-t-on ?

Ce sont des particules de taille microscopique, entre 1 et 100 nanomètres, qui se retrouvent à l’état naturel mais qui peuvent également être obtenues industriellement à partir de divers matériaux, tels que le zinc, l’aluminium ou le carbone. En application cosmétique, ces particules seraient suspectées de traverser la barrière cutanée, d’être absorbées par l’organisme et d’avoir des effets néfastes sur la santé.

De nombreux produits cosmétiques sont aujourd’hui pointés du doigt et accusés de contenir des nanoparticules. C’est notamment le cas des produits solaires certifiés bio, formulés à partir de filtres minéraux d’origine naturelle, qui se présentent sous la forme de poudres microscopiques.

Il existe à ce jour deux filtres minéraux autorisés par le label Cosmos Organic : le Dioxyde de Titane et l’Oxyde de Zinc, deux filtres qui se déposent sur la peau pour réfléchir les rayons UV, et ainsi protéger la peau des méfaits du soleil.

Est ce qu'une particule est nano ?

En réalité, il est à la fois extrêmement technique et compliqué de déterminer si une particule est de taille nano puisque les nanoparticules n’ont à ce jour aucune définition claire et aucun référentiel. Dans cette logique, Cosmébio favorise le principe de précaution et interdit l’allégation « sans nanoparticules ».

Et chez Acorelle, comment élaborons nous les formules ?

Afin d’assurer une bonne stabilité et une efficacité optimale de notre filtre solaire, nos particules sont :

  • Enrobées d’une matière inerte, pour augmenter le diamètre des particules ;
  • Agrégées entre elles, formant des amas de particules de dimension supérieure. Cela permet d’augmenter naturellement la taille des particules utilisées et ainsi empêcher la pénétration cutanée.

Comment avons-nous réussi à prouver que nos particules de Titane ne pénètrent pas notre peau ?

Chez Acorelle, nous avons décidé d’aller plus loin en collaborant pendant un an et demi avec un laboratoire expert indépendant, afin d’assurer une utilisation saine de nos produits solaires.

N’étant pas en mesure de déterminer si nos particules de Dioxyde de Titane sont de taille nano – puisqu’il n’existe à ce jour aucune méthode d’analyse universelle – nous avons cherché à savoir si ces particules pénétraient la peau.

Après analyse des résultats, le test démontre que les particules de titane ne pénètrent pas les couches profondes de l’épiderme et restent à la surface de la peau. Nous pouvons donc aujourd’hui garantir que nos produits solaires Acorelle ne présentent aucun danger pour la santé des consommateurs !

Voici une des photos de nos résultats :

Si vous souhaitez avoir des détails sur notre expérience et nos résultats, veuillez consulter notre position paper N°4 en cliquant ici !