Psoriasis cheveux : Diagnostic & Traitements

Publié le : 12/01/2022 12:23:58
Catégories : Default

Dans la lignée de nos publications bien-être, nous nous intéressons aujourd’hui à une maladie de peau bénigne mais néanmoins désagréable : le psoriasis, et les moyens de le traiter. Minoritaire dans la population française, il en touche environ 2% et plus fréquemment des personnes à peau blanche. Il se manifeste sous l’influence de certains facteurs (stress, infection et prise d’alcool notamment) sous forme de "pellicules" et chez des personnes présentant une prédisposition. La maladie peut se présenter à tout âge, mais elle est particulièrement visible au sein des 20 à 40 ans. Mais qu’est-ce vraiment que le psoriasis ? Et plus spécifiquement, qu’est-ce que le psoriasis des cheveux ou du cuir chevelu ? On vous explique les causes, symptômes et soins potentiels à apporter à ce syndrome irritant.

Le psoriasis : carte d’identité

Dû à un dérèglement immunitaire, le psoriasis est à l’origine une maladie inflammatoire cutanée chronique qui n’est cependant pas contagieuse. Elle se manifeste par des plaques rouges à squames, parfois confondues avec des pellicules. Son évolution se fait par vagues dont l’ampleur et la fréquence ne sont pas prévisibles. Elles peuvent même s’espacer de plusieurs années. Aujourd’hui, il existe des traitements qui permettent de soulager ces poussées, mais le psoriasis reste une maladie qui, en fonction de son étendue et de sa visibilité, peut constituer un handicap esthétique et avoir des répercussions d’ordre personnel comme professionnel. Bien qu’il demeure bénin, on reporte dans environ 20% des cas des formes graves, accompagnées d’une atteinte généralisée et/ou à de douleurs articulaires. Environ 1 cas sur 3 se déclare avant 20 ans, y compris chez des personnes très jeunes. S’ils ne sont pas plus aigus, les débuts précoces laissent augurer davantage de récidives. L’impact du psoriasis peut se faire ressentir dans le domaine social et psychologique. Présentement, il n’existe pas de remède à cette maladie mais des traitements permettent d’en atténuer les symptômes et d’apporter aux personnes concernées un meilleur confort de vie.
Parmi ses caractéristiques, on retrouve l’apparition de plaques rouges dues à l’inflammation, présentant des pellicules blanches (les squames). Les zones habituellement touchées sont les zones de frottement – bas du dos, avant-bras, coudes, genoux- mais aussi les ongles et le cuir chevelu. Toutefois, les plaques peuvent se former partout (moins fréquemment au niveau du visage) et s’étendre sur de grandes surfaces du corps.
Certaines personnes n’ont que de petites lésions discrètes qui s’estompent spontanément. D’autres sont touchées par des formes aigues handicapantes et très étendues. On parle de forme sévère notamment lorsque la maladie s’accompagne d’atteintes articulaires douloureuses et/ou que les plaques sont très étendues sur le corps.
Parmi les facteurs favorisants, on note une prédisposition génétique et au moins 30% des cas correspondant à des formes familiales. Ce terrain génétique augmenterait la réactivité du système immunitaire, en abaissant le seuil de tolérance à des facteurs déclenchants comme les frottements, des modifications climatiques, le stress, une infection, un choc émotionnel, la consommation d’alcool ou encore la prise d’un médicament.

Le psoriasis des cheveux

Particulièrement fréquent, le psoriasis des cheveux peut recouvrir l’intégralité du crâne ou seulement se présenter sous la forme de quelques plaques. Plus de 50% des personnes atteintes d’un psoriasis le sont au niveau des cheveux. Le plus souvent, le psoriasis du cuir chevelu apparait au niveau de la nuque, avant de s’étendre autour des oreilles et au sommet du crâne. Une prise en charge rapide est capitale pour ne pas sensibiliser l’intégralité du cuir chevelu. Ses manifestations se constituent de lésions sous forme de plaques blanchâtres sèches et des lamelles de peau morte qui tombent sur les épaules, associés à des démangeaisons plus ou moins intenses.
En fonction des symptômes et de la gêne occasionnée, un dermatologue prescrit souvent des produits curatifs sous forme de shampooing, mousse ou lotion. Certains médicaments (biothérapie, immunorégulateurs) permettent de soulager les formes sévères de psoriasis. En sus de ce traitement de fond, on associe un soin apaisant. Ce dernier contient des actifs antifongiques, qui fait barrière à la prolifération du Malassezia (un champignon qui peut favoriser la persistance d’un psoriasis), et des actifs apaisants pour atténuer les irritations.
Fondamentalement, il est indispensable d’adopter les bons gestes d’hygiène au quotidien afin de minimiser les démangeaisons et de vivre avec le psoriasis sans trop modifier ses habitudes.

blog-acorelle-psoriasis-cheveux
Les produits recommandés au quotidien pour prendre soin de son cuir chevelu lorsque l’on est atteint de psoriasis sont les shampooings doux, spécifiquement ceux conseillés en pharmacie et parapharmacie. Leurs bases lavantes ne sont pas les mêmes qu’en grande distribution : si elles moussent moins, elles sont aussi moins irritantes pour le crâne. Il se trouve pourtant qu’une simple irritation locale peut être suffisante à relancer une emballée du psoriasis et déclencher une poussée.


L’eau chaude est à éviter car elle augmente la vasodilatation, empire l’inflammation et entraîne les démangeaisons.
Pour ce qui de la fréquence de lavage des cheveux, il est tout à fait possible de réaliser un lavage quotidien à condition d’utiliser un shampooing non irritant. En revanche, on déconseille l’emploi de gommages qui agressent la peau. Mieux vaut leur préférer des masques à base d’huiles ou contenant de l’urée pour détacher les squames sans les arracher. Dans ce cas, appliquez le shampooing après le masque et émulsionnez avant de mettre de l’eau, sans quoi il peut y avoir réaction chimique et le corps gras sera difficile à enlever.
Quand arrive l’étape du séchage, privilégiez le séchage à l’air libre plutôt que l’usage du sèche-cheveux, la chaleur pouvant être source d’irritation. S’il vous est indispensable, essayez de l’utiliser en position souffle froid et de le garder à environ 20 cm de votre cuir chevelu.
Quoi qu’il en soit, mieux vaut ne pas sortir tête couverte (bonnet, chapeau) les cheveux humides sous peine de favoriser la macération du cuir chevelu qui entraîne le psoriasis.


Enfin vient l’étape du coiffage. Pour limiter tout risque d’irritation du cuir chevelu, il est recommandé d’utiliser pour le coiffage une brosse à picots souples et à bouts ronds, en veillant bien à ne pas appuyer sur le crâne. Même recommandation si vous envisagez de vous attacher les cheveux : il ne faut pas tirer sur le cuir chevelu donc prenez garde aux queues de cheval, chignons ou tresses trop serrés.


Et si vous désirez effectuer une coloration, sachez que c’est tout à fait possible. Veillez cependant à effectuer un test d’usage validant que vous ne faîtes pas de réaction aux produits potentiellement irritants contenus dans les formules. C’est pourquoi nous vous invitons à vous tourner vers des colorations végétales à l’instar de celles produites par Radico afin de minimiser les risques de déclencher une poussée de psoriasis. Pour les concernés, sachez qu’Acorelle propose une gamme Embellisseuse sous forme de duo shampooing + masque permettant de prolonger l’éclat et la couleur de la teinte capillaire choisie ☺ 

Partager ce contenu

Articles en relation