Le blog 100% naturel

Articles, conseils et astuces beauté bio sont les maitres mots de notre blog 100% naturel. Venez lire et découvrir tous vos sujets préférés !

Zoom sur les packaging en plastique

27/05/2020

Vous le savez, on parle beaucoup des produits et des sujets d’actualité qui font débat au sein de la sphère scientifique mais qu’en est-il de la thématique packaging ?

Le grand défi pour une marque est de se démarquer en termes d’innovation et d’être avant-gardiste pour proposer des solutions les plus écologiques et économiques possible. Le packaging est très concerné par cette thématique et est au cœur des débats écologiques. 




Pourquoi le plastique ?

Tout simplement car le plastique était une révolution. Son succès s’explique par sa grande diversité, ce qui lui permet de se retrouver dans de nombreux secteurs pour tout type d’application. Néanmoins, il présente des limites et a fait naître une prise de conscience générale de plus en plus marquée sur son impact environnemental. Cela pousse les industriels à imaginer les packagings de demain aussi bien d’un point de vue écologique qu’économique.

Comme vous le savez, le plastique pose de nombreux problèmes d’un point de vue environnemental. Il est généralement issu de ressources non renouvelables*, sa production est généralement polluante et a augmenté considérablement depuis ces dernières années. Selon sa nature, un plastique peut mettre quelques jours à plus de 450 ans à se dégrader une fois dans la nature. Cela conduit à des fragments de très petite taille qui n’en sont pas moins nocifs et polluants. Une bouteille en plastique, qu’elle que soit son origine, ne se recycle que 2 à 3 fois.

On estime que 13 millions de tonnes de plastique sont rejetées dans les océans chaque année et, d’ici 2050, qu’il y aura autant de plastiques que de poissons dans les océans. Sans parler des effets néfastes pour la santé des travailleurs exposés lors de la fabrication et des utilisateurs : les plastiques peuvent contenir des additifs type perturbateurs endocriniens.

Face à ce constat plus qu’alarmant, ACORELLE cherche à réduire considérablement cet impact en se tournant vers des alternatives plus écologiques.

Avant de rentrer dans le vif du sujet, rappelons quelques notions importantes.



Un plastique, c'est quoi exactement ?

Le plastique, aussi appelé matière plastique, est un matériau. Il est en général issu du pétrole (ressources non-renouvelables).

D’un point vue chimique, il s’agit d’un mélange constitué principalement d’un polymère qui, selon sa nature, aura des caractéristiques différentes. Il existe donc une panoplie de plastique répertorié en différentes familles.



Mais quelles sont ces différentes familles ?

Voici un tour d’horizon des différents plastiques existants, parmi les plus connus.

A savoir que seulement une minorité est autorisée par le Référentiel COSMOS, qui font partie du cahier des charges pour les cosmétiques certifiés naturel et bio que nous appliquons pour Acorelle.

Matériau Application
  PE (PolyEthylène)
  HDPE (PE Haute densité)                                             
  LDPE (PE basse densité)

  Matière plastique la plus courante

  1/2 des emballages plastiques dans le monde
  Simple et peu cher à fabriquer
  Large panel d'application

  PP (PolyPropylène)   Cosmétique, automobile, vêtement, revêtement extérieur
  PS (Polystyrène)   Film alimentaire
  PET (PolyEthylène Téréphtalate)   Bouteille recyclable, fibre textile polaire
  PVC (PolyChlorure de Vinyle)   Bâtiment, revêtement de sol

Les autres sont considérés trop polluants de par leur process ou leur filière de recyclabilité insuffisante ou autre.



Quelles sont les alternatives à cette matière ? 

De nouvelles alternatives voient le jour et prennent en compte le cycle de vie du produit, qui est directement liée à l’empreinte carbone.

Si l’on considère l’origine du produit, il existe des plastiques biosourcés, c’est-à-dire issus de matières renouvelables comme la canne à sucre, le maïs ou le bois. C’est par exemple le PE dit « végétal » ou le PLA (Acide PolyLactique).

Pour information, afin d’optimiser la totalité de la matière première, comme la canne à sucre, on valorise un maximum les co-produits (déchet).

Si on considère la fin de vie du produit, c’est-à-dire son devenir après emploi, le cas est différent pour les deux matériaux :

  • Dans le cas du PE dit "végétal", l'impact CO2 s'annule car la quantité de CO2 rejeté dans l’atmosphère, lorsqu’on brûle le plastique en fin de vie, correspond à la quantité de CO2 initialement stockée. A contrario, si l’on souhaite lui donner une seconde vie, ce type de plastique est 100% recyclable.
  • Dans le cas du PLA, il s’agit d’un matériau biodégradable, c’est-à-dire se décomposant en eau, gaz carbonique et minéraux qui n’ont aucun impact négatif sur l’environnement. Il est également compostable en conditions industrielles. Néanmoins, peu de format sont disponibles et sa résistance à la chaleur est limitée, il ne peut donc pas être utilisé pour tous les produits.

Les deux ont leurs avantages et leurs inconvénients. C’est déjà une belle avancée pour tendre vers une consommation plus propre et durable !

D’autres alternatives existent pour réduire notre impact environnemental. Pour en savoir plus à ce sujet, nous vous invitons à lire notre article « Alternative au plastique et éco-conception ».



Comment Acorelle intègre ces alternatives sur ses produits ?

Acorelle opte pour du plastique biosourcé type PE pour notamment la Gelée Après Soleil et certains produits de la Gamme Bébé. Pour les parfums, nous avons opté pour un film biodégradable pour protéger les étuis en carton, eux-mêmes recyclables.

Nous sommes toujours à la recherche de nouvelles solutions, de nouvelles perspectives sont en cours.

Au-delà du choix du packaging, depuis quelques années, nous nous sommes inscrits dans une démarche RSE (Responsabilité Sociétale et Environnementale) en mettant en place des actions correspondants à des enjeux prioritaires. Cette démarche éthique permet de concilier au mieux développement économique, respect des Hommes et protection de l'environnement.