Cosmétique Bio pour femme enceinte: comment choisir ?

Publié le : 21/07/2021 15:13:07

Il est bien connu que les femmes enceintes subissent de nombreuses restrictions au niveau de leur alimentation. Par ailleurs, même si l’on n’y pense pas spontanément, les produits appliqués sur notre peau lors d’une grossesse vont aussi avoir un impact sur notre corps mais surtout sur celle du bébé. Ainsi, revoir la composition de ses cosmétiques est une étape à privilégier afin de prendre quelques précautions et éviter l’exposition dangereuse du bébé (et de soi-même !) à certaines substances.

La cosmétique pour femme enceinte : le bio, un choix judicieux pour les femmes enceintes

Beaucoup de femmes se tournent vers la cosmétique BIO lors de leur grossesse. En effet, les labels BIO sont très stricts et limitatifs par rapport à la cosmétique conventionnelle, bannissant l’utilisation de nombreux ingrédients controversés. C’est notamment le cas de la plupart des perturbateurs endocriniens, utilisés par exemple en tant que conservateurs (parabens, formaldéhyde…) ou filtres solaires (octocrylène, benzophénones…). La cosmétique BIO permet donc de faire une sélection naturelle et facile (il suffit de repérer les logos sans besoin d’apprendre les ingrédients par cœur), ce qui contribue à rassurer les femmes enceintes soucieuses de l’impact des cosmétiques sur leur santé et celle de leur bébé.

Cosmétique et femme enceinte: Les ingrédients à éviter

Attention ! Même si la cosmétique BIO fait le tri de nombreuses molécules, certains ingrédients présents peuvent tout de même être déconseillés chez les femmes enceintes.
Dans un premier temps, il est important d’éliminer les produits contenant des allergènes. En effet, sous l’action des hormones, la peau des femmes peut devenir plus sensible et réactive, il faut donc limiter ces allergènes largement répandus pour éviter les effets cocktails. Ceux-ci peuvent par exemple être présents dans des huiles essentielles ou des parfums, sous le nom de « LINALOOL », « LIMONENE » ou encore « COUMARIN » dans la liste INCI.
Ensuite, certaines huiles essentielles sont déconseillées pendant le premier trimestre (citron, lavande, cardamome…) ou l’entière durée de la grossesse (aneth, menthe poivrée, palmarosa…). En effet, en plus de leur effet allergisant, elles peuvent avoir une action potentiellement dangereuse et entrainer des complications. Bien que certaines huiles essentielles n’aient pas d’effet néfaste, il est préférable d’éviter leur utilisation pendant la grossesse par principe de précaution. Petit conseil si vous souhaitez tout de même en utiliser pendant votre grossesse : privilégiez les formulations les moins concentrées (eau de toilette ou brume parfumée au lieu d’eau de parfum) et parfumez vos vêtements et cheveux au lieu de votre peau !
Les rétinoïdes : Du fait de leur efficacité, la vitamine A et ses dérivés sont souvent utilisés contre l’acné et le vieillissement. Cependant, leur utilisation est fortement déconseillée pendant la grossesse : ceux-ci sont suspectés de causer des problèmes de développement et de malformations chez le fœtus, en particulier lorsqu’ils sont utilisés en grande quantité.
L’huile de ricin, malgré ses bénéfices sur la pousse des ongles et des cheveux, celle-ci possède une importante action laxative et peut provoquer des contractions. Ainsi, bien qu’aucun effet néfaste n’ait été clairement prouvé sur la santé du bébé, mieux vaut éviter de l’utiliser pour se dispenser de tels effets secondaires !

Pour conclure, même si la cosmétique BIO est un choix judicieux lors d’une grossesse, elle ne garantit pas à 100% l’absence d’ingrédients contre-indiqués. D’ailleurs, les ingrédients mentionnés dans cet article ne sont pas exhaustifs ; il est primordial de discuter de cela avec votre médecin afin de vous renseigner ! De plus, il est recommandé de toujours réaliser des tests de tolérance au pli du coude ou sur une petite zone pour déceler une potentielle réaction indésirable avant l’utilisation, en particulier durant une grossesse. Également, il ne faut pas hésiter à contacter les marques pour poser des questions !

Elsa LAPARRE

Partager ce contenu

Articles en relation