Perturbateurs endocriniens : le guide

Publié le : 05/08/2021 11:55:39
Catégories : Default

Qu’est-ce que c’est ?

Les perturbateurs endocriniens sont des substances ou des mélanges potentiellement toxiques. En effet, une fois qu’ils pénètrent dans notre organisme, ils peuvent interférer avec notre système hormonal et conduire à des effets néfastes. Ils peuvent notamment empêcher une hormone d’agir normalement, mimer une hormone naturelle en la substituant ou encore bloquer des mécanismes de régulation. Cela peut donc altérer certaines fonctions de l’organisme et augmenter le risque d’apparition de certaines pathologies. Malheureusement pour nous, les perturbateurs endocriniens peuvent être rencontrés partout ! Dans l’air, l’alimentation, l’environnement, les emballages, etc. En plus de cela, certains peuvent être dangereux à très faible dose et impacter notre organisme, et même notre environnement (animaux, fonds marins…). Il est donc essentiel de surveiller ou de revoir nos habitudes de consommation, et d’être vigilants !

Les perturbateurs endocriniens en cosmétique

Les produits cosmétiques n’échappant pas à la règle, ils peuvent eux-aussi contenir des perturbateurs endocriniens dans leurs listes INCI. Parmi les plus communément rencontrés on trouve par exemple les phtalates, présents à la fois dans les emballages et dans les cosmétiques tels que les vernis à ongles, les laques ou les parfums. Ces derniers peuvent modifier la concentration d’hormones sexuelles et impacter le développement des organes sexuels. Bonne nouvelle : un bon nombre d’entre eux sont déjà interdits en Europe, seul le DEP (diethyl phtalate) reste encore autorisé. Ensuite, certains conservateurs sont également concernés, comme le phénoxyéthanol, jugé toxique pour le foie et le sang et qui est à bannir absolument chez les femmes enceintes. Les parabènes se retrouvent également sur le banc des accusés : vous trouverez tout un article à leur sujet sur notre blog : « Paraben : les dangers du paraben en cosmétique ». Enfin, certains filtres solaires synthétiques se présentent comme des molécules potentiellement dangereuses. On trouve notamment l’octocrylène qui se dégrade en benzophénone, un composé toxique et cancérigène. Ceci n’est pas une liste exhaustive, n’hésitez pas à vous renseigner sur ces molécules perturbatrices afin d’en savoir le maximum sur ces ennemis !

Les labels qui vous protègent

Nous en avons conscience, ce sujet peut être assez effrayant et compliqué puisqu’il implique une grande vigilance ainsi qu’un décryptage permanent des emballages produits. C’est là que nous intervenons ! En effet, les labels BIO se chargent de faire le tri pour vous ! Ces labels étant beaucoup plus stricts que ceux de la cosmétique conventionnelle, ils limitent l’utilisation d’un bon nombre d’ingrédients, dont certains perturbateurs endocriniens. Toutes les substances précédemment citées sont par exemple interdites d’utilisation, et les packagings des produits sont également vérifiés. Par ailleurs, il faut bien comprendre que chaque produit cosmétique est évalué par un toxicologue avant d’être commercialisé pour évaluer sa sureté. Les labels BIO vous permettent donc surtout d’éviter les effets « cocktails ». Par conséquent, bien que la longue liste d’ingrédients interdits en BIO nous impose des défis de formulation, cela vous assure un total respect de votre santé et de l’environnement, et c’est ce pourquoi nous nous engageons chaque jour !

Elsa LAPARRE

Articles en relation

Partager ce contenu