Quels sont les effets du soleil sur la peau ?

Partager ce contenu

Publié le : 07/02/2022 12:11:24
Catégories : Default

Synonyme d’été, de vacances, de joie et de bonne humeur partagée, le soleil apporte le sourire à chacun. Vénéré depuis des temps immémoriaux, l’astre solaire tient une place primordiale au cœur de toute civilisation. Source de vie, on adore le contempler et s’y prélasser. S’il est distant de plusieurs millions de kilomètres de la Terre, il n’en faut pas moins prendre des précautions quand il s’agit de s’y exposer.

Comprendre les rayons du soleil

Plusieurs types d’énergie sont émises par le Soleil. Ce phénomène a été découvert en 1801 par un physicien Allemand du nom de Johann Wilhelm Ritter. Ces énérgies se décomposent en plusieurs types : ondes radio, micro ondes, infrarouge, lumière visible mais aussi rayons ultraviolets. Toutes ne font pas partie du spectre de la lumière visible, aussi ne sont-elles pas toutes perceptibles par l’œil humain. On peut classer la plupart de ces énergies en fonction de leur longueur d’onde, mesurée en nanomètres (nm).
Leur répartition est la suivante :

  • d’environ 100 à 280 nm : les rayons ultraviolets C (UVC)
  • d’environ 290 à 320 nm : les rayons ultraviolets B (UVB)
  • d’environ 320 à 400 : les rayons ultraviolets A (UVA)
  • d’environ 400 à 780 nm : le spectre de la lumière visible, gradué de couleurs allant du violet au rouge, de l’onde la plus basse à la plus haute.

Manquent les infrarouges, les micro ondes et ondes radio qui se mesurent dans d’autres unités. Mais ce sont bien les ondes ultraviolettes de courte longueur qui nous intéressent ici, puisque ce sont celles responsables des potentiels dommages causés à notre peau.

effet-du-soleil-sur-la-peau-blog-acorelle

Quels sont les effets des ces rayons de soleil sur la peau ?

Ceux dont les effets se font ressentir sur la peau sont les ultraviolets (UV) : il en existe plusieurs types : A, B, et C (UVA, UVB, UVC). Ils constituent une partie non visible de la lumière et leur intensité varie au cours de la journée. En principe, ces rayons émis par le soleil rencontrent une première barrière naturelle qui vient amoindrir leur puissance : l’atmosphère terrestre. Celle-ci, jouant un rôle de bouclier protecteur, oppose une première résistance à ces rayons lumineux. Toutefois ils n’en restent pas moins potentiellement nocifs. On vous en dit plus sur leurs caractéristiques.

Les rayons UVA

Les UVA se manifestent tout au long de la journée, à toute heure. Ils sont capables de voyager au travers des manifestations météorologiques telles que les nuages mais aussi au travers de nos protections de verre et fenêtres, en l’absence de traitement spécifique.
Leur rôle sur le corps humain est d’activer la mélanine située dans la couche supérieure de la peau, générant ainsi le bronzage superficiel.
Mais les rayons UVA ne se limitent pas à un simple effet de bronzage en surface de la peau. En effet, leur rayonnement a une pénétration profonde de la peau, ce qui peut causer des dommages sur le long terme. Parmi ceux-ci, on compte :

  1. La formation de radicaux libres
  2. L’apparition de mélanomes
  3. Le vieillissement prématuré de la peau
  4. Des réactions de type allergique telles que l’intolérance solaire ou la lucite estivale bénigne
  5. La photosensibilité médicamenteuse, provoquée par une interaction entre les effets des UVA et certains traitements
  6. Des lésions oculaires et de la rétine : observer le soleil de manière directe et sans protection solaire est extrêmement dangereux pour les yeux.
  7. L’immunosuppression

Toutes ces pathologies aux formes plus ou moins graves sont à prendre au sérieux et nécessitent une protection solaire adaptée afin de les prévénir.

Les rayons UVB

Les rayons UVB ne conservent pas la même intensité tout au long de le journée. Ils atteignent leur puissance maximale aux alentours de midi. Il est alors primordial d’être bien équipé de crème solaire afin de s’en prémunir puisque les UVB peuvent abîmer et brûler la peau, ce qui est particulièrement vrai durant la période estivale ainsi que dans les zones de haute altitude.
Eux aussi agissent sur la production de mélanine et de son renouvellement, entrainant un bronzage plus durable mais aussi un phénonème d’épaississement de la peau.
Bien que la pénétration des rayons UVB soit moins profonde que la pénétration des rayons UVA, elle n’en est pas moins néfaste. En effet, les UVB sont tout aussi responsables de la génération de radicaux libres et peuvent même avoir des conséquences directes sur l’ADN. Voici une liste des risques encourus :

  1. Des coups de soleil : bénins pour la plupart, certains peuvent s’avérer gênants et douloureux.
  2. La photosensibilité médicamenteuse
  3. Des lésions oculaires et de la rétine : tout comme avec les UVA, il est formellement contre indiqué d’observer le soleil à l’œil nu sans protection adaptée
  4. Un cancer de la peau

Trouver la bonne crème solaire pour se protéger

Mais alors, comment s’assurer de profiter pleinement des bienfaits du soleil, stimulant de vitamine D et de mélanine, pour bronzer sans crainte ou tout simplement flâner au soleil ?
Nous ne sommes pas tous égaux face au soleil. Plusieurs critères vont déterminer l’indice de protection solaire nécessaire à  une action bloquant optimale des rayons UVA et UVB. Tout d’abord, certaines peaux sont plus sensibles que d’autres à l’action du soleil : les peaux jeunes à très jeunes et claires à très claires souffriront particulièrement d’un manque de protection. Aussi pour ces deux publics, on recommandera une protection solaire SPF50 voire SPF50+.
Afin de rendre leur application plus pratique, Acorelle vous propose ses crèmes solaires pour le corps sous forme de Sprays. Délivrez d’un geste simple la quantité de crème adéquate pour apprécier votre bain de soleil en toute sécurité avec un Spray Solaire BIO Certifié 100ml SPF50.
Pour les enfants, Acorelle propose un Spray Solaire Enfants BIO Certifié 150ml SPF 50 à gâchette pour privilégier l’aspect ludique. Éco-conçu, il peut s’accompagner de son Éco-Recharge, joignant l’utile à l’agréable : un format respectueux de l’environnement, durable et plus économique. Enfin, les plus petits pourront également trouver dans la gamme solaire Acorelle une Crème Solaire Bébé SPF50+, spécifiquement adaptée à leurs besoins.

Articles en relation